Une place au nom de la poétesse lesbienne Mireille Havet



Enfin, on permet à la culture lesbienne
d’exister, en l’inscrivant dans le patrimoine urbain !

Vendredi 29
janvier
a été inaugurée la «place Mireille-Havet» du nom de
la poétesse amie de Cocteau, de Colette, et dont on a commencé à
rééditer le très sombre et magnifique
Journal en
2003 aux éditions Claire Paulhan. Mireille Havet y racontait ses
errances et sa complainte de garçonne Don Juane, ses conquêtes
désespérées et y confiait son goût pour l’opium et les soirées
littéraires du Paris des années folles.


Vendredi, à 11h, la
place aura été donc baptisée du nom de la fugace poétesse disparue à 34
ans, sur le terre-plein central du faubourg Saint-Antoine, entre les
rues Saint-Bernard et Faidherbe. Une vraie avancée pour la visibilité
lesbienne !
Journal 1918-1919, de Mireille Havet, éd. Claire Paulhan, 256 p., 20 €. Suivi de Journal 1919-1924, 544 p., 35 €, de Journal 1924-1927, 448 p., 36 €.

Source : Têtu

Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s