Halde : les associations LGBT dénoncent des menaces sur la lutte contre les discriminations


https://i0.wp.com/v2.e-llico.com/img/logo_halde_rep.gif
Une trentaine d’organisations de lutte contre l’homophobie et pour l’égalité des personnes LGBT dénoncent les menaces qui pèsent sur la Halde alors que Louis Schweitzer en quitte la présidence et que son statut fait débat au sein de la majorité.

"L’indépendance de la Halde est nécessaire pour assurer que la lutte contre les discrimination soit menée sans faiblesse", affirme haut et fort une trentaine d’organisations (1) de lutte contre l’homophobie alors que le départ de Louis Schweitzer de la présidence de l’institution ouvre des incertitudes sur l’avenir de cet organisme. Après des attaques visant le budget de fonctionnement de la Halde, des velléités de reprise en mains se font jour de la part du gouvernement et des élus de la majorité, à travers un projet législatif portant atteinte au fonctionnement actuel de cette institution et au poids de ses délibérations.

A l’heure du bilan de la première présidence, les associations LGBT estiment que "la Halde a accompli un travail sérieux sur les questions d’éducation et de lutte contre l’homophobie par l’éducation et contribué à faire évoluer sensiblement les positions du ministère de l’éducation nationale sur ce dossier". Elles soulignent aussi le travail accompli par la Haute autorité sur la question de l’inégalité d’accès aux droits sociaux entre pacsés et mariés et la défense des personnes discriminées dans leur activité professionnelle en raison de leur homosexualité ou leur trans-identité. Les organisations LGBT s’inquiètent du flou entourant le contenu de la loi organique prévoyant l’instauration du "défenseur des droits" qui pourrait intégrer la Halde comme institution rattachée, alors que celui-ci sera nommé par le pouvoir exécutif.

Elle redoutent une "dé-construction" de ce qu’est la Halde aujourd’hui sa spécificité, son expertise, son efficacité et son indépendance "qui remettrait insidieusement en cause les libertés publiques fondamentales". "Le gouvernement doit montrer sa détermination à faire progresser la lutte contre toutes les discriminations en augmentant moyens financiers et humains et en garantissant l’indépendance des institutions qui les combattent", réclament les organisations dans un communiqué.

(1) ADHEOS ; Algo ; AMIHE ; ANGEL 91 ; APGL ; Caélif ; Centr’egaux ;
Centre Gay Lesbien Bi et Trans de Rennes ; Centre LGBT Paris IdF ;
Collectif contre l’homophobie de Montpellier ; Collectif Fier-e-s &
Révolutionnaires (PCF) ; Collectif LGBT de Français du Monde-ADFE ;
COMIN-G ; Commission LGBT des Verts ; Couleurs Gaies ; Estim’ ;
Fédération LGBT ; Fédération nationale de L’Autre Cercle ; FLAG ; Gare! ;
HBO ; HES ; Inter-LGBT ; Inter TRANS’ ; Les enfants d’arc en ciel ;
Mobilisnoo ; ORTrans ; Quazar ; Tjenbé Rèd ; Trans Aide.

Source : e-llico

Cet article a été publié dans Droits sociaux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s